Interview de Julie, notre archi’ créative

 

Julie est arrivée au sein de notre bureau d’études en janvier 2018. Les typologies de projets sur lesquels nous travaillons étant très variées, il devenait indispensable de pouvoir proposer à certains de nos clients une dimension conseil en architecture d’intérieur.

Cette Corse au caractère bien trempé a su s’imposer dans notre univers assez masculin et apporter une dimension sexy aux projets d’aménagements qui lui sont confiés.

On commence par définir l’ambiance voulue en sélectionnant matériaux et couleurs.

Sur des chantiers ne nécessitant pas de plans d’exécution, des 3D sont réalisées pour valider l’univers.

Ici, pour la rénovation complète d’une maison, Julie a conçu l’ensemble des plans 3D.

Julie, peux-tu nous expliquer ce qu’est l’architecture d’intérieur pour toi ?

Le métier d’architecte d’intérieur vise à créer une émotion au sein d’un espace, que ce soit pour ses usagers quotidiens comme pour ses publics plus occasionnels. Cette émotion peut être la joie, le bien-être, la sécurité…

Si vous pensez que mon métier est superficiel, demandez-vous s’il vous est arrivé de vous sentir mal à l’aise dans un lieu, par sa froideur ou son absence d’âme par exemple.

La vue, le toucher, l’ouïe et même l’odorat influent sur nos émotions. Ma mission consiste à créer une ambiance qui interagit avec nos sens pour procurer l’atmosphère voulue par le client.
C’est une forme de marketing !

 

Concrètement chez AMG Agencement, ça donne quoi ?

J’accompagne nos clients, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises sur l’aménagement de leur projet : je définis un cahier des charges et crée une ambiance qui leur est propre. Cela va du simple mobilier sur mesure à la rénovation complète d’un bâtiment.

Tout commence par la prise de contact. Nous discutons avec le client de son projet, ses envies, ses goûts et surtout de ses habitudes de vie. C’est une étape cruciale.

Vient ensuite la conceptualisation. Je réfléchis aux matériaux ; j’oriente le choix en fonction du cahier des charges (usage, contraintes techniques, goûts, budget…) et sélectionne des échantillons. Sur les plus gros chantiers, la réflexion passe par des plans pour délimiter les espaces, puis la modélisation 3D. Le projet prend ensuite vie avec ses couleurs, matières et circulations. L’étape que j’aime le plus arrive ensuite : présenter le projet au client et affiner si nécessaire certains éléments.

Puis on arrive à la phase finale, une fois le projet validé : nous réalisons les plans de fabrication des mobiliers, la consultation de nos différents fournisseurs et partenaires pour attaquer le chantier. Je passe donc le relai à mes collègues de l’atelier.

Sur cette planche, Julie a projeté l’ambiance d’une zone d’accueil client pour un projet à Englos.

Une fois les plans 3D tracés et l’ambiance intérieure créée, on peut naviguer dans les différentes pièces pour mieux se projeter.

Julie détermine les matériaux et les couleurs qui constitueront l'ambiance générale du lieu.

Comment faire pour bien cerner les attentes du client ?

C’est une relation particulière qui prend un peu de temps à s’établir. Pour bien faire, nous devons nous imprégner du quotidien et de l’intimité de nos clients pour leur apporter des solutions adaptées à leur mode de vie et usages. Comment leur apporter des idées d’agencement pour gagner en efficacité, améliorer la circulation, optimiser l’espace… ? C’est pour cela qu’ils font appel à nous.

Les collaborations réussies sont celles qui se nourrissent d’échanges, de la conception jusqu’à l’exécution. Il y a un travail important d’explication et d’accompagnement de mon côté. Néanmoins, au fil du projet, le client doit rester maître de son espace, nous ne faisons que l’orienter.

Notre meilleure récompense c’est quand le client nous remercie à posteriori d’avoir amélioré son confort de travail ou l’accueil de ses propres clients.

Ton projet préféré ?

L’un des projets qui me tient particulièrement à cœur est celui d’un particulier, Mme Thiry. Il porte sur la rénovation complète d’un logement, tout corps d’état. Certes un peu complexe, d’où l’intervention d’un architecte DPLG pour toute la partie structurelle du bâtiment et le dépôt du permis de construire. Mais j’apprécie particulièrement la relation client : une belle rencontre !
Le projet est censé voir le jour d’ici quelques mois ! Je suis aussi pressée que la cliente découvre le résultat !

Ce que tu aimes ?

À peu près tous les styles. C’est d’ailleurs parfois difficile de se cantonner à une ambiance unique.

J’aime autant les choses minimalistes aux lignes sobres et épurées que les objets anciens, qui confèrent une âme au lieu.
J’adore intégrer de la végétation. C’est d’ailleurs la grande tendance du moment qui apporte un peu d’oxygène (ça fait du bien, surtout en ce moment !).

Ce que tu détestes ?

J’ai horreur des meubles dit ‘design’ que l’on peut trouver dans n’importe quelle grande enseigne dont je tairai le nom. Un exemple : un bahut blanc brillant avec éclairage led, froid et imposant, tout le contraire de ce que j’aime ! Pour moi c’est de la frime (désolée pour les fans !). Mais bon : les goûts et les couleurs… !

Autre anecdote… Pour notre emménagement, on m’a offert un cadre avec une grande inscription ‘family’ au centre et des emplacements vides pour ajouter nos propres photos autour. L’attention était touchante, mais il ne fallait pas… vraiment pas ! Voilà un objet déco qui a fini dans le placard. C’est mignon, mais chez mamie !

Julie vue par l’un de ses collègues…

Avec son caractère mi Corse mi Nordiste, elle apporte bonne humeur et joie de vivre chez AMG. Avec ses idées, son savoir-faire mais également son caractère impulsif et ses remarques affutées, Julie développe une nouvelle vision plus audacieuse de l’agencement. Une réelle force pour notre entreprise !

Damien Danneels

Vous avez un projet d'agencement ?

Quelle que soit la nature de votre projet (mobilier, aménagement d’espace, déploiement de concept, étude technique, architecture d’intérieur…) : rencontrons-nous pour en discuter.