Designer : vrai métier ou fumisterie ?

Entretien avec Yves Hocquet, designer (société Hy Designer)

Peux-tu nous expliquer ce qu’est un designer ?

Un designer a pour mission d’être l’interface entre le besoin de l’utilisateur (ou du citoyen) et un fabricant. Qu’il s’agisse de mobilier, d’objet, d’urbanisme ou encore d’espace, il cherche à comprendre la problématique de l’usager pour en extraire les idées qui conduiront à produire des plans et intentions.

Le métier de designer, ce n’est pas une vision à la Dany Boon* ou à la Starck qui sont pour moi des hurluberlus.

Pour ma part, je m’inspire des besoins des utilisateurs. Je n’invente pas. Je ne crée pas. Je réadapte en travaillant sur des problématiques. Je ne suis pas là pour exister à travers un objet ou faire une expo. D’ailleurs je déteste me mettre en avant.

Le designer est en quelque sorte le tire-bouchon de la bouteille de vin. Le vin se décante, se déguste, on en apprécie la robe… Par contre pour le boire, le tire-bouchon est essentiel même si on n’y prête pas réellement attention.

Tu peux nous donner des illustrations ?

Une chaise peut certes avoir un style mais sert avant tout à s’asseoir. C’est le confort, la logique et sa praticité qui doivent guider la création. Pour du bureau, on lui donnera peut-être une dimension ‘rangeable’, empilable et donc un poids étudié pour éviter une manipulation trop complexe. Tout part d’un besoin. Et c’est parfois à partir de cette problématique que l’on peut trouver quelque chose de ludique.

C’est ça qui est intéressant dans le design : on n’est pas là pour construire une chose juste belle, mais pour créer quelque chose d’utile… qui peut devenir esthétique.

A quel moment interviens-tu dans un projet ?

Je travaille en amont avec l’exploitant pour m’imprégner des attentes pratiques, esthétiques ou encore ergonomiques. Puis je m’entoure de partenaires que je sélectionne pour leurs compétences, comme AMG Agencement, qui grâce à son bureau d’études, se penche sur la faisabilité technique du projet.

Par exemple une ville va me consulter pour retravailler sur des projets futurs de bâtiments à l’abandon. Mon travail consiste à aller sonder les citoyens de cette ville pour découvrir leurs idéaux. Je suis un extracteur d’idées. On s’inspire des habitants pour créer leur environnement de demain.

Quel est ton parcours ?

J’ai suivi le cursus d’Arts graphiques à St Luc (Tournai – Belgique). J’étais attiré par la musique, ce qui m’a conduit à devenir technicien son puis directeur technique, fonction que j’ai occupée pendant 23 ans. Je faisais beaucoup de scénographie événementielle c’est-à-dire que j’aménageais et je concevais des scènes pour des banques, des lieux, des soirées… J’ai notamment travaillé pour le Main Square Festival.

Et puis j’ai décidé de me mettre à mon compte il y a 5 ans ; ce qui m’a conduit à la création de ma société actuelle HY Designer.

Comment te définis-tu ? Quels sont tes leitmotivs professionnels ?

J’ai à cœur d’être au service du citoyen, du public, de l’utilisateur. Ma force est d’être à l’écoute. 
J’interviens dans des domaines aussi variés que l’objet, l’urbanisme, la scénographie.

Le design nous entoure et a toujours existé. J’essaie de m’inscrire dans une démarche éco-responsable voire low-technology : garder pour ré-optimiser. Parfois il faut arrêter de refaire le monde mais plutôt regarder ce qui existe, se le réapproprier et le repenser.

C’est aussi issu de ma passion pour les raids automobiles. Quand il y a un souci, je l’analyse pour trouver la solution la plus adéquate. Je cherche ce que l’on peut garder, réparer pour une réponse simple et efficace.

*Référence au film la Ch’tite famille réalisé et joué par Dany Boon

Je suis un designer ‘raisonnable’.

Je pense que l’on peut apprendre à réapprécier la tartine au beurre.

Théâtre Le bateau Feu,

Retour sur notre la dernière collaboration d’Yves Hocquet avec AMG Agencement

espace accueil du théâtre le bateau feu

Le bateau feu, théâtre Dunkerquois a été entièrement rénové en 2014. Après plusieurs années d’appropriation du nouveau lieu, la direction fait appel à Yves pour réaliser des optimisations dans l’aménagement et notamment la dimension acoustique et de confort auditif, notamment dans l’espace accueil, pour l’ensemble des usagers (le personnel de l’établissement comme les clients).

« J’ai apprécié cette collaboration particulièrement riche et constructive avec l’équipe d’AMG. On a travaillé de concert le projet pour trouver des solutions acoustiques et faciliter la conception. Par exemple les triangles des façades qui étaient pleins en 3D sont finalement ouverts pour créer ce que l’on appelle des annulations de fréquence avec des rebonds différents. »

« Des fabricants j’en ai croisé plein mais on se redirige toujours vers ceux qui facilitent et optimisent notre travail. Je ne suis pas agenceur, je ne suis pas menuisier. Et c’est justement tout le temps qu’AMG a passé sur la partie ‘mécanique’ pour m’apporter des solutions que j’ai appréciées qui m’a largement facilité le projet. C’est un avantage considérable. Cela m’a permis de me consacrer à la partie relationnelle et création avec le client. »

l'espace accueil retravaillé en acoustique
un mur acoustique avec du végétal

Vous avez un projet d'agencement ?

Quelle que soit la nature de votre projet (mobilier, aménagement d’espace, déploiement de concept, étude technique, architecture d’intérieur…) : rencontrons-nous pour en discuter.

Découvrez d’autres articles sur l’univers de l’agencement…

Zoom sur la résine

Zoom sur la résine

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de résine minérale, résine acrylique, solid surface ou des marques Kerrock, Hi-Macs ou encore Corian. Propriétés, usage, mise en œuvre, finitions… découvrons ce matériau composite.

Alliance bois & métal

Alliance bois & métal

Plus que jamais, la tendance est à la valorisation des matériaux sous leur forme authentique. Ainsi voit-on revenir en force le bois (ou les décors bois) ainsi que le métal dans notre métier d’agenceur.

Cloisonner sans alourdir

Cloisonner sans alourdir

Que ce soit dans le monde du travail comme à la maison, les mètres carrés sont devenus précieux. Pour autant, nous n'avons pas renoncé à notre...

A la découverte du fenix

A la découverte du fenix

Ce n'est pas du bel oiseau royal qu'il s'agit mais d'un matériau créé en 2013. Made in italy, cette surface offre un toucher peau de pêche,...